Hello! happy
Moi c'est Alexia (ou Xiou, vous l'aurez compris), je suis une fille qui n'aime pas rester sans rien faire ce qui fait que j'accumule les loisirs afin de ne jamais m'ennuyer. Je suis donc fan de lecture, et c'est essentiellement de ça que parle mon blog, mais j'aime beaucoup également les jeux vidéos et les jeux de société et j'aime regarder des séries quand je veux me reposer un peu. Ah et sinon j'ai 27 ans et suis informaticienne de métier ^^


separation_test

Lecture(s) en cours


sel_de_nos_larmes

71%


separation_test

livraddict_logo_transparent facebook_logo_transparent seriebox_logo

Vanhares, tome 1 : L'apparition du Crylace de Ben David

le 6 juin à 16 h

vanhares


Résumé:


Vous qui tenez ce livre, Êtes-vous en quête de rêve ? De péripéties ? De magie ? De Féérie ? De complot ? D'intrigue ? Si non, posez-le. Ce livre n'est pas pour vous. Lors de ce récit, vous suivrez Algorn, un jeune homme dont le sang est imprégné des plus grands pouvoirs que ce monde ait vu naître : celui des dragons. Entrez à Neptusa ! Accompagnez Algorn dans ses quêtes et ses rencontres aussi bien merveilleuses que maléfiques. Découvrez le monde à ses côtés ! Mais veillez à rester sur vos gardes. Entrer dans ce monde ne garantit pas d'en sortir.

Pages: 370
Édition: Librinova



Avis



Ce que j'en ai pensé


Dans ce premier tome on va suivre Algorn, jeune homme qui apprend la magie en cachette depuis que celle-ci a été bannie. Il se rend compte petit à petit que quelque chose change à Fyline (sa ville natale), où des soldats peu recommandables semblent avoir installé leurs quartiers. Il va donc mettre son nez là où il ne devrait peut-être pas, et à partir de là sa vie va être pas mal bouleversée...

Je ne vais pas passer par quatre chemins, après avoir lu le prologue et le premier chapitre, j'ai fortement pensé à abandonner ma lecture, ou bien au moins à ne lire que les dialogues. Mais comme je voulais savoir si j'étais la seule à avoir du mal avec ce roman, je suis allée voir les commentaires sur Amazon, ce qui était, ma foi, une assez bonne idée puisque un des commentaires disait à peu près ceci : "le prologue est vraiment long, mais plus on avance plus l'histoire devient bien".
J'ai donc persévéré, et à force de persévérance, je suis entrée suffisamment dans l'histoire que pour la lire en entier.

Pourquoi ce prologue et ce premier chapitre ont failli me faire abandonner ma lecture?

Tout d'abord ce début de roman m'a paru complètement décousu. On nous balance l'histoire de Neptusa dans le prologue (alors qu'elle sera finalement réexpliquée plus tard dans de biens meilleurs termes) et il y a de quoi se perdre au milieu de toutes les races citées. Mais bon, soit, il arrive en effet que la plongée dans un univers soit rude et ce n'est pas ce genre de détails qui ont raison de ma volonté.
Ce qui a été le pire pour moi dans ces premiers chapitres, ce sont les fautes en tout genre : fautes d'orthographe bien sûr, mais également fautes de français, de grammaire, de genre, de phrasé ... Enfin bref de fautes.
Je me suis plusieurs fois demandé si un relecteur était passé par là avant publication.

Toujours est-il qu'avec l'avancement des chapitres, la plume devient plus sûre, et les éléments superflus se font de moins en moins nombreux, ce qui fait que malgré les fautes d'orthographe et de phrasé (présentes tout au long du récit mais en moins grande quantité), je suis quand même parvenue à m'attacher à Algorn, à Alexine et aux autres. L'histoire n'est en soi pas bien originale, car il faut dire qu'on devine le flux des événements au fur et à mesure de la lecture (les indices étant amenés de manière peu discrète), mais l'univers est vraiment recherché. J'ai aimé découvrir les particularités de certaines races (et j'imagine que les autres races seront abordées plus en détails dans les tomes suivants), ainsi que le paysage magique décrit dans ce roman !

Un autre point avec lequel j'ai eu du mal mais qui est tout à fait subjectif, ce sont les prénoms. Tous se ressemblent beaucoup et il y avait matière à se perdre (Aline, Eline, Celine, Alex, Alexine, ...), mais j'imagine que c'était un fait voulu de l'auteur.


Et finalement...


Pour conclure: L'histoire en elle-même était prenante, j'ai adoré voyager dans les diverses contrées de Neptusa et suivre Algorn dans ses péripéties, malheureusement je ne recommande pas ce livre au vu des très (trop) nombreuses fautes présentes dans celui-ci...


8/20 sad



Les + : L'univers, les différentes races
Les - : Les fautes d'orthographe, de grammaire, de répétition,... Les prénoms fort ressemblant entre eux



Merci aux éditions Librinova et à NetGalley de m'avoir fait confiance et de m'avoir fait rentrer dans le monde de Neptusa
librinova netgalley_logo


Commentaires

BEN DAVID
le 20 juin à 15 h 56
Critiques de qualité inversement proportionnel au jugement final.

Notez que ce roman a été écris par un adolescent de 18 ans dont l'éditeur, il y a 8 ans de cela, à commis une escroquerie notamment sur la correction. S'il n'y a pas eut de correction depuis, ce jour, c'est par volonté de l'auteur de démontrer le travail de certains éditeurs aujourd'hui pour l'argent.

Conclusion le jugement de cette critique est superflue et ne rend pas justice à ce roman car on a du mal à croire que vous avez apprécié l'histoire si votre avis à son sujet est aussi négatif.

Bonne continuation
xiou
le 21 juin à 09 h 23
Peut-être est-ce par volonté de l'auteur qu'il n'y a pas eu de correction, néanmoins, je considère que c'est un manque de respect pour les lecteurs qui achèteront ce livre. Après si c'était mis de manière claire et nette en disclaimer du livre, pourquoi pas.

Je trouve au final que ce livre a du potentiel après une correction de cette orthographe qui fait mal aux yeux. C'est pour cela que je tenais à le souligner dans ma chronique. Car si une correction est un jour faite pour ce livre, je pense que je pourrais même le recommander. Mais en l'état, et vu que la langue française est pas mal écorchée mon avis est en effet plutôt négatif.

Et je considère que l'âge de l'auteur n'excuse en rien le nombre de fautes. Il m'est arrivé de lire des livres d'auteurs de cet âge en étant au contraire plus qu'impressionnée par la qualité des phrases et du vocabulaire.
BEN DAVID
le 10 juillet à 20 h 27
Un manque de respect envers les lecteurs ? Dites cela aux éditeurs qui ne font pas correctement leur travail. Temps mieux si les jeunes auteurs trouvent le temps de corriger leur roman ou qu'ils aient les moyens de le faire faire à des correcteurs compétent qui ne les escroquent pas, en ce qui me concerne cette histoire était un rêve qui m'a permis de m'évader et que je souhaitais partager et j'avais bien d'autres soucis en tête à ce moment. Cette déception que vous avez, c'est le reflet de la mienne. SI cela dépendait en partie de ma volonté, cela dépendait aussi de mes moyens.

Quand on à 18 ans, qu'on fait des études et que l'on a des parents handicapés, qu'on trouve le temps d'écrire et de s'occuper de tout cela en négligeant sa propre personne, je suis désolé mademoiselle mais ce genre de commentaire blesse d'avantage qu'il n'enseigne. Si mon âge n'excusais en rien le nombre de faute, sachez que votre âge n'excuse en rien votre manque d'humanité ou de sagesse. Si j'en avais les moyens, je ne serais pas au bas de l'échelle. En attendant je n'ai pas les moyens et vous êtes comme moi : déçu.