Hello! happy
Moi c'est Alexia (ou Xiou, vous l'aurez compris), je suis une fille qui n'aime pas rester sans rien faire ce qui fait que j'accumule les loisirs afin de ne jamais m'ennuyer. Je suis donc fan de lecture, et c'est essentiellement de ça que parle mon blog, mais j'aime beaucoup également les jeux vidéos et les jeux de société et j'aime regarder des séries quand je veux me reposer un peu. Ah et sinon j'ai 27 ans et suis informaticienne de métier ^^


separation_test

Lecture(s) en cours


sel_de_nos_larmes

71%


separation_test

livraddict_logo_transparent facebook_logo_transparent seriebox_logo

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

le 22 août à 14 h 30

demain_il_sera_trop_tard


Résumé:


Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 87 (il va vivre 87 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent !

Pages: 406 (version numérique et je n'ai trouvé l'info papier nulle part :/)

Édition: Rageot

Date de sortie: 13 septembre 2017



Avis


Je suis une grande fan de dystopies d'une manière générale, mais quand il y a des divisions dans la population je suis encore plus attirée. Donc ici j'en ai eu pour mon grade (enfin non pas qu'il y en ait beaucoup des divisions :D) et je suis plus que contente de ma lecture.

Alors quelles sont-elles ces divisions? Dès leur naissance, et grâce au Term-test®, les individus apprennent à quel âge ils vont mourir. Selon cet âge (et à de rares exceptions près), ils sont envoyés dans le quartier qui leur convient le mieux.
Il y a donc 3 quartiers divisés par tranche d'âge de mort :
• Les courts termes : 0 - 25
• Les moyens termes : 26 - 50
• Les longs termes : 51 et +

(j'avoue que ce n'est pas si clairement défini dans le livre et pour la tranche moyenne il est possible que je me trompe, si c'est le cas j'en suis désolée)

On va suivre un certain nombres de personnages dans ce livre et essentiellement des longs et des courts termes. Virgil vit donc confortablement sans peur pour l'avenir puisqu'il a été diagnostiqué 87 à la naissance et qu'il a donc encore 70 belles années devant lui.
Mais un jour tout bascule puisque la brigade spéciale tente de l'arrêter, et prévenu par sa mère il va s'enfuir avec les moyens dont ils disposent (autant dire pas grand chose).

D'un autre côté il y a Enna, une jeune fille qui est une Court terme et qui le vit très bien (les gens étant conditionnés dès leur plus jeune âge à vivre à fond quand ils sont des courts et posément quand ils sont des longs).

J'ai adoré les différences de point de vue présentes dans ce livre et qui font la richesse de celui-ci. On sait ce qu'il se passe et on aimerait prévenir les personnages des choses qui vont leur arriver puisque nous sommes aussi bien du côté du peuple que de la société.

La plume de l'auteur est extrêmement fluide et le vocabulaire très bien choisi et adapté en fonction de la couche de la société à laquelle on a affaire.
Je ne dis pas que j'aimerais vivre dans un univers tel que celui-là, puisque j'aime que rien ne soit déterminé et de ne pas savoir quand je vais mourir me plait particulièrement. Néanmoins je me suis imaginée vivre là-bas à travers les péripéties de Virgil, Enna, Lou et les autres. Et je ne peux tout de même pas m'empêcher de me demander si je suis une Moyen ou une Long terme! (Pour les Courts je suis déjà fixée^^) Car, en effet, non seulement l'histoire est prenante et d'un réalisme déroutant car la technologie employée n'est pas si abracadabrante que ça, mais en plus on ne peut s'empêcher de se dire qu'il est tout à fait possible qu'on se dirige vers cela un jour.

Il n'y a pas si longtemps je m'étais dit que si je devais vivre dans un genre de roman ce serait dans une dystopie, et mine de rien, depuis que j'en lis, très peu m'ont parues si crédibles (même si il y en a tout de même, dont par exemple : Transférés, Inaccessibles et La faucheuse) et si je devais en choisir une dans laquelle vivre, je pense qu'elle ferait partie de mon top 2.

Et le plus étrange dans tout ça c'est que ce livre ne paraît absolument pas bâclé, et pourtant il s'agit d'un tome unique. L'auteur a donc réussi l'exploit de nous faire découvrir un monde différent du nôtre, à nous faire nous attacher aux personnages, et à mener une intrigue des plus plausibles et extrêmement addictive tout ça dans un seul et même tome. Et ça, honnêtement, c'est la première fois que je vois ça (Transférés était également un tome unique, mais l'histoire me semblait plus survolée).


Et finalement...


Pour conclure: "Demain il sera trop tard" est un roman que j'aurai dévoré avec beaucoup de plaisir et qui restera dans mes annales comme une des meilleures dystopies réalistes qu'il m'ait été donné de lire. Je le conseille vraiment aux amateurs de ce genre de lectures ainsi qu'à tout ceux qui auraient envie de découvrir un monde futur pas si impossible que ça au vu des progrès de la science.
Ce livre n'est vraiment pas passé loin du coup de cœur et j'aimerais beaucoup rencontrer l'auteur afin de discuter avec lui de tout ça! :o


20/20 smile2



Les + : La qualité, le réalisme, les différentes divisions, la plume, le tome unique, l'épilogue
Les - : La couverture qui ne reflète pas vraiment le contenu du livre



Merci beaucoup à Rageot et à NetGalley de m'avoir permis de découvrir cette pépite qui m'aura fait me poser beaucoup de questions!
rageot_logo netgalley

Commentaires